Que faire face aux e-mails d'arnaques à la webcam ?

Que faire face aux e-mails d'arnaques à la webcam ?

Par Kate Jarrard

Vous avez reçu une demande par email de payer une somme d’argent (en euros ou bitcoins), faute de quoi une vidéo de vous consultant des sites pornographiques sera partagée sur Internet ?

Vous ne vous êtes pas rendu sur de tels sites mais l’email mentionne votre mot de passe ?

 

Après le phishing, le chantage à la webcam, ou encore le revenge porn, voici le chantage à la webcam soi-disant piratée, lequel profite du confinement pour se développer davantage.

 

1. En période de confinement, l'émergence du chantage à la webcam

 

 

Arnaque-A-La-Webcam-Mail-Exemple              Arnaque-A-La-Webcam-Mail     

 

En hausse depuis 2019, l’on constate en effet un pic de ce type de messages au cours du confinement.

Menaçants, translittérés, ces messages ne constituent pourtant que de simples tentatives d’arnaque visant à escroquer les internautes en leur faisant peur, comme le note le gouvernement.

Aussi, si votre mot de passe apparaît, c’est que ce dernier a pu être compromis par le passé lors de piratages de bases de données utilisateurs de sites internet (le « e-corbeau » récupère ainsi un ancien mot de passe et joue sur l’absence de mise à jour régulière de ce dernier).

En France, ces emails relèvent principalement du délit d’extorsion.

Article 312-1 du code pénal : L’extorsion est le fait d’obtenir par violence, menaces de violences ou contrainte soit une signature, un engagement ou une renonciation, soit la révélation d’un secret, soit la remise de fonds, de valeurs ou d’un bien quelconque.

L’extorsion, ou la tentative d’extorsion, est punie de 7 ans d’emprisonnement et de 100 000 € d’amende[1].

2. Les 4 actions à suivre pour ne pas tomber dans le piège et ne pas payer 

Voici comment s’en prémunir :

  • NE PAS REPONDRE/CLIQUER/PAYER : Si vous recevez un tel message de chantage et que vous ne payez pas, il ne se passera certainement rien de plus. Ne cliquez jamais sur les liens qui sont insérés et signalez le message comme « spam » auprès de votre prestataire.
  • SECURISER VOS COMPTES : Afin d’éviter de futurs messages identiques, il est nécessaire d’effectuer régulièrement des mises à jour de sécurité sur l’ensemble de vos appareils, d’utiliser et de mettre à jour un antivirus, de créer des mots de passe complexes et différents pour chaque compte, etc.
  • EN CAS DE PAIEMENT, CONSTATER L’ATTEINTE : Si vous avez payé, il est indispensable de se ménager la preuve de l’atteinte litigieuse en prenant des captures d’écran et en conservant les messages. Cette étape est cruciale dès lors que ces éléments vous permettront d’appuyer vos échanges avec votre banque et votre dépôt de plainte.
  • SIGNALER L’ATTEINTE : Vous pouvez aussi contribuer à la lutte contre ce type de messages en alertant autorités et associations via les plateformes PHAROS ou Signal Spam. Des lignes d’écoute téléphoniques sont également ouvertes aux internautes.

***

Le Cabinet HAAS Avocats est à votre disposition pour vous accompagner en droit pénal des nouvelles technologies. Pour plus d’informations, contactez-nous ici.

 

[1] Articles 312-1 et 312-9 du code pénal.

Kate JARRARD

Auteur Kate JARRARD

Suivez-nous sur Linkedin

Catégories

Derniers tweets

Besoin d'une réponse
à vos questions juridiques ?

Demande de devis

Consultation téléphonique